Papier Machine, c’est, apparemment, une revue papier.

C’est aussi un bateau sans proue ni poupe qui vague au hasard du langage et qui se laisse volontairement échouer sur les sciences molles quand il ne va pas à l’abordage des sciences dures ou faire rapine dans les vastes ports des arts.

Mais quand on est pas déguisé en papier ou en pirate, on est Valentine, Aldwin et Lucie.